Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 février 2008 2 26 /02 /février /2008 10:13
Le  LUNDI  10  MARS 2008 à 18h30 au 2 rue lescouvé Amiens

chapiteauFestival1bis.jpg

























Les habitants des quartiers  St Roch-Elboeuf-Lescouvé-Renancourt-Petit St Jean- St Honoré-Jeanne d'Arc-St Jacques ... sont invités  à participer à cette assemblée
Repost0
7 février 2008 4 07 /02 /février /2008 10:37

 

 

Rendez-vous en assemblée générale le samedi 1er mars 2008 à 14h à la Briqueterie



Lettre  de F. THOREL : préavis de libérer les docks  en juin


lettre-Thorel-14-01-2008.jpg


























Une table ronde est à organiser avec les partenaires DRAC,  Conseil Général, Conseil Régional, Amiens Métropole au mois de mars
/ PROJET ET CONVENTION 2008-2009-2010

Compte rendu de la réunionnite du COLLECTIF du Mercredi 30 janvier  


à 17h
 : un goûter ( glou-glou et miam-miam!) : dédicace du livres de Sophie SHAIK « Oups » pour le Noel des enfants des résidents

 

à 18h30 : un débat sur :
- le résultat des comptes 2007,
- le bilan d'activités 2007,
- le budget 2008,
- les activités 2008 et c'est tout !!
+ date assemblée Générale à valider et préparer pour le samedi 1er mars à 14h (2-4 pers.)
+ date Table-ronde pour fin mars à organiser (1-3 pers.)
+ divers ...

 

Etaient Présents : HUG (briquet, administrateur culturel) SEVERINE (tatas, artiste), FLORENCE (esserres, bureau briquet, administratrice culturel), GAVROCHE (toujours plus, bureau briquet, technicien spectacle-régisseur), JULIEN (zébulon, bureau briquet, architecte), SYLVAIN (artiste), JEAN-CLAUDE (artiste),ANNIE (ethnopsy, psychologue-artiste), ALDO (à feu doux, artiste-culinaire).


 

Accueil de l’association « eTHNOpSY » :


Présentation de la Briqueterie par Julien,

Présentation de l’association « eTHNOpSY », par Annie KRIM

Actions sociales et culturelles avec comme point de départ l'ethnologie et la psychologie. eTHNOpSY  favorise une approche pluridisciplinaire dans ses projets. Cette année a lieu un projet sur des groupes de parole de femmes migrantes qui témoignent de leur parcours. eTHNOpSY transcrit ces paroles en un livre ainsi qu'une pièce de théâtre. Est associé à ce projet Mickael TROIVAUX et la GALERE, photographies.


 

 

Demande de résidence d’atelier d’artiste par STEVE 


Demande d'une résidence de cinq mois dans le grenier pour réaliser une série de peintures sur des portes de douches. Steve est au courant des conditions de confort difficile dans le grenier (pas de chauffage, quelques fuites d'eau, courants d'air et pour couronner le tout pas de lumière naturelle). Florent se propose de faire de la place avec Séverine avant d'accueillir Steve. Se pose la question du matériel des plasticiens qui ne sont plus là (Camille, Julien et Stéphanie) : stockage, enlèvement ?


 

Bilan financier 2007 


Le travail de Hugues, aidé cet été par Justice, stagiaire étudiant en économie, a permis d'assainir la comptabilité. Depuis novembre 2007 nous louons les services comptables de l'entreprise KPMG. Un bilan financier de l'année 2007 a pu être réalisé. Julien en a résumé l'analyse :

Le résultat de l'année est équilibré, pourtant le solde est négatif - 9 000 € env., déficit qui s'explique par des recettes équivalentes à 9 000 € env. comptabilisés à tort sur l'année 2006.

Une ventilation projet par projet met en évidence l'équilibre de chaque action financée. Mis à part les aberrations (programmation artistique qui ont eu lieu de janvier à juillet 2007) qui sont une action financée uniquement par la Briqueterie.

Le poste d'administrateur culturel de Hugues est aidé par la région à hauteur de 75 % du Smic, le reste du financement est donc assuré essentiellement par la subvention de la DRAC de 20 000 €.. Les loyers assurent une recette de 6000 euros, sensiblement équivalente aux dépenses de services collectifs (photocopie, petits travaux et entretiens des locaux, service de comptabilité, location de matériel, notamment la mise en décharge de bennes louées pour le tri réalisé cet été dans les rangements,..)

La trésorerie est saine avec un crédit de 10 000 € env.

 

Quelques remarques :

 

  • L'équilibre financier reste très fragile et tient pour beaucoup à la subvention de la DRAC. Il y a de quoi être inquiet des retombées de la réduction du budget de la culture.
  • Dans l'état actuel des finances il est impossible d'envisager un second poste salarié, même fortement aidé.
  • Un service de ménage est fortement demandé.
  • Le montant des loyers est-il suffisant ? les résidents peuvent-ils apporter  une participation plus importante aux moyens du collectif ?


 

Actions artistiques 2008


  1. Le projet béton : le projet s'élabore même si on observe les difficultés à le financer et à le porter.
  1. Un festival mois d'octobre : proposition d'un temps fort avec présentation des créations du projet béton. Il faut un budget de 10 000 € minimum. La région serait prête à nous suivre. Nous proposons de prendre le risque d'anticiper une éventuelle subvention pour un festival, en s'appuyant sur notre trésorerie. 
  1. Les ateliers de pratiques artistiques et culturelles (atelier GRIEP l'initiation aux arts plastiques pour des femmes, atelier CUCS travail sur la mémoire avec la maison de retraite « les quatre chênes »)
  1. Une programmation d'exposition et de petites formes dans le foyer de septembre à décembre. Il n'y a pas de financement pour cette programmation. Sylvain fait remarquer qu'il faut un budget pour donner les moyens artistes de s'exposer dans de bonnes conditions. Nous pensons qu'il est grand temps de faire revenir le public même sans budget et qu’il faudra trouver des financements pour une programmation-2009.


  

Projet artistique 2009


Le projet artistique pour 2009 est la continuation de celui de 2008 :

 

  1. productions artistiques (autour du jardin éphémère),
  1. ateliers de pratiques artistiques et culturelles, 
  1.  diffusion avec un festival au mois d'octobre et une programmation annuelle d'exposition et de petites formes


 

La « bataille de Docks » 


Dans une lettre recommandée (datée du 14 février 2008) dont nous venons d'accuser réception,  F. THOREL nous demande, conformément à la Convention qui nous lie à Amiens métropole, les docks pour le mois de juin 2008.

Selon l'avis de l'ensemble des résidents, la briqueterie n'est pas prête à céder ces espaces et revendique la nécessité de leur occupation, comme espace de création artistique que n'apporte pas le bâtiment de l'habillement (et ce de l'avis général, meme magrès une rénovation de l'habillement). Sylvain BARBEROT a installé son atelier il y a un an (art contemporain, installations, sculptures). Il vient d’informer Gilles de Robien, par un courrier est un dossier sur son travail de son inquiétude à devoir quitter les lieux.

Toutes les structures et artistes (notamment Car à pattes, Tatas, Norton Sax, Esserres, 126bis Cie théâtre de rue) sont expressément invités à suivre l'initiative de Sylvain. Il faut des photos, quelques témoignages pour montrer le panel des créations qui ont vu le jour grâce aux docks. C'est urgent !!

La briqueterie s'engage à soutenir nos besoins dans les docks : espace de création, d'expérimentation, construction et de stockage : art plastique (sculptures, installaion, peinture), art de la rue (construction), théatre (décors), cinéma (studios, décors).

Courrier à Conseil Général, Presse, Amiens Métropole, Conseil Régional, Drac 


 

Projet économie solidaire


Aldo apporte son témoignage et nous fait part de son mécontentement sa déception quant au projet d'économie solidaire avorté avec le départ d'Élise. Il pense s'installer dans une structure collective qui lui offre des services qu’il ne trouve pas à la Briqueterie (comptabilité, gestion, …), en échange de 10 % de son budget annuel. Budget qu'il estime à 100 000 € pour 2008. Il trouve dommage de déménager. Il trouve que la Briqueterie devrait apporter ces services.

Encore faut-il que les résidents puissent participer avec volonté et engagement au financement de cette économie solidaire.

Deux questions :

  • relance ton la réflexion sur l'économie solidaire pour 2008 ?
  • Chaque résidant peut-il analyser les services qui pourraient demander à la Briqueterie et quels moyens financiers cela peut représenter ?

 


Julien,

pour le collectif

Repost0
24 janvier 2008 4 24 /01 /janvier /2008 16:06
Alors !! Prochain Rassemblement des Troupes de la Bricolerie :

undefined




















.....

Mercredi 30 janvier à partir de 17h

avec un goûter (amenez vos glou-glou et miam-miam!) et débat sur :
- le résultat des comptes 2007,
- le bilan d'activités 2007,
- le budget 2008,
- les activités 2008 et c'est tout !!
+ date Assemblée Générale à valider et préparer pour le Samedi 1er mars à 14h (2-4 pers.)
+ date Table-ronde pour fin mars à organiser (1-3 pers.)
+ divers ...



Repost0
15 janvier 2008 2 15 /01 /janvier /2008 13:49
undefined
Repost0
16 octobre 2007 2 16 /10 /octobre /2007 14:58
Pour parler de tous ça, on vous propose une
ASSEMBLEE DE LA BRIQUETERIE




Samedi 20 Octobre à 14h


ORDRE DU JOUR:

- point sur le quotidien (rangement, reorganisation rayonnage, menage, loyers, pbs divers,
nouveaux arrivants, chantier du local Briket, local Tjrs Plus, local cuisine Aldo....);

- point sur le groupe RENOVATION (nouvelles infos sur la petite rénovation du foyer et sanitaires, reflexion sur la grosse rénovation, étude de 2005, chiffrage 2006, nouvelles options pour 2008, HQE, docks militaires....);

- point sur le groupe BETON (résumé des reunions et des rencontres, perspectives et mobilisation pour 2008...);

- questions diverses

pot
Repost0
8 octobre 2007 1 08 /10 /octobre /2007 17:13

MERCREDI 03 OCTOBRE 2007 - la BRIQUETERIE

COMPTE RENDU de la RENCONTRE AVEC
L' A.D.E.M.E. PICARDIE



ADEME = agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie. il en existe dans chaque région.

La réunion porte sur le projet de réhabilitation et sur le projet artistique Ville vs Nature. La discussion qui a duré 2 heures, a porté sur la réhabilitation de la briqueterie pour l'essentiel.

L'Ademe est spécialisée pour aider les collectivités, les associations et les particuliers à construire leur projet de construction en phase avec l'environnement, le climat et la maîtrise de l'énergie.
Ils sont très intéressés pour aider la Briqueterie à mener, en fonction des ses besoins fonctionnels, une étude poussée sur les capacités énergétiques de la rénovation du bâtiment avec une étude chiffrée en terme de maîtrise des énergies, de la consommation, de l'inertie du batiment etc   afin de faire valoir l'aspect Haute Qualité Environnementale, non pas pour faire exotique mais en réponse avec nos besoins.
Enfin, ils proposent aussi d'apporter une aide à la réalisation du chantier en lien avec les entreprises.
C'est l'Aide à la Maîtrise d'Oeuvre (AMO), financée à 50% par l'Ademe et le reste à trouver au Conseil Régional ou à la Ville.
Cette approche environnementale présente un double intérêt :
-    elle apporte au programme une extrême précision et propose des objectifs (chiffre à la clef) qui donne du sens et de la clarté à nos besoins fonctionnels ;
-    elle rassure la maîtrise d'ouvrage (ici la Mairie) dans ses choix financiers et sa décision car elle optimise les coûts de rénovation.

L'ademe, spécialisée sur ces questions et qui travaille beaucoup avec les collectivités, estime que plus notre programme sera carré et précis dans ces objectifs sur le plan environnemental et fonctionnel, plus nous aurons de chance de réussir avec la Mairie. Il insiste aussi et surtout sur le fait que notre stratégie de faire un programme comme Julien l'a fait en 2005, n'est pas bonne car elle ne laisse aucune place aux besoins de la Mairie. Nous avons fourni une étude clefs en main, avec des plans, où la Mairie n'a plus qu'à signer. Cette stratégie ne fera que retarder les échéances. En gros, il faut laisser la Mairie exprimer ses envies ou ses besoins. N'oublions pas que nous sommes sur un site privé communal !!

Ils proposent que nous reposions nos besoins à partir de l'étude de Julien et que nous formulions des objectifs sur les aspects phoniques, thermiques, inertiels. Ensuite, l'AMO HQE proposera des solutions précises (énergie passif, énergie active, retraitement des eaux de pluies, isolation interne, externe, luminosité, circulation et retraitement de l'air, aération et ventilation naturelle, mécanique du bâtiment, retraitement des déchets, chauffage, installation photovoltaïque, utilisation de la géothermie, traitement des matériaux (le béton à base de chanvre ou de peaux, le béton projeté par ex. moins coûteux), impact en terme d'économie d'énergie.) qui apporteront des réponses à nos besoins.

Ensuite, il précise qu'en 2008, la législation va obliger tous les bâtiments existants et à rénover accueillant du public à respecter un cahier des charges précis (double et triple vitrage, nouvelle réglementation thermique par exemple) sur les performances énergétiques affichées des bâtiments publiques. Ce qui est notre cas !!

Plusieurs pistes aussi sur le financement des études d'impact et de définition des besoins : la Région, service Europe et la Drac ! A voir !!

Enfin, l'ademe émet un éventuel problème dans le choix du maître d'oeuvre. Il pense que Julien ne doit pas cumuler les deux casquettes : celle de président de la Briqueterie et celle de maître d'oeuvre (l'architecte en charge du programme). Il propose que Julien reste président et que, de part ses compétences, il puisse d'autant mieux exprimer les besoins de l'association et accompagner l'architecte qui aura la charge du programme.

Mais attention, les architectes et les bureaux d'études en France ne sont pas encore totalement compétents sur les questions liés à l'environnement. Ils proposent de nous donner des contacts de spécialistes de ces questions (des Suisses !?) ainsi que des exemples de programmes détaillés et des étapes à respecter pour gagner en efficacité.

Dans tous les cas, nous devront proposer une nouvelle méthode de travail en faisant discuter les gens entre eux, ce qui n'est pas gagné !!

Bref, une discussion passionnante sur les aspects de la construction en général et sur l'intérêt d'une telle démarche en particulier, surtout aujourd'hui (à l'heure du Grenelle de l'environnement, véritable révolution des mentalités), au vu du retard accumulé en France en matière de culture de l'environnement, d'économie d'énergie et de développement durable.

Sur le projet Ville contre Nature, ils proposent de mettre en place leur charte de l'Eco-festival et sont intéressés pour participer à une série de débats autour de l'environnement. Ils nous orientent aussi vers l'IUT d'Amiens, section génie civil (Jean Marc Roucou) qui teste et mesure les capacités thermiques des constructions ainsi qu'à Samara où était exposé il y a quelques années, une sculpture en béton habitable !!

Avis à tous !
Repost0
8 octobre 2007 1 08 /10 /octobre /2007 10:49
Voici quelques informations au sujet de la petite rénovation que doit entreprendre Amiens Métropole pour la Briqueterie necessaire à la réouverture au public.

Au mois de juin 2007, nous avons reçu la visite des services culturels (JP MARCOS, CH PERIN) et des services bâtiments (P MAGNANI, L TOUTET) d'Amiens Métropole.
Ils sont venus évaluer les besoins et réaliser les devis necessaires. L’enveloppe annoncée serait de 30 000 € à faire valider au prochain conseil d’AM ou sinon à voir avec le budget Bâtiment et budget Culture.

Voici le descriptif sommaire des travaux de mises aux normes de l’espace en question (galerie, couloir, wc) :

- Installation d’une porte coupe feu entre le couloir d’entrée et le couloir central;

- Construction en dur d’une rampe handicapé de pente <4%, sans ressaut ni seuil, avec garde corps retravaillé par un artiste/artisan de chez nous ou d’ailleurs (ferraille…);

- Couloir d’entrée : retraitement du sol, plus résistant à l’usure et facile d’entretien;

- Réaménagement des sanitaires (urinoires, cabines hommes/femmes/enfants/PMR et lavabos) + vasque pour les plasticiens + syphon de sol + espace rangement fermé (produits d’entretien, balais, tuyau…) avec point d’eau (douche) et lave linge + miroirs;

- Nouvelle installation électrique dans le foyer, plus discrète, plus accessible en hauteur et plus pratique d’utilisation (accroche lumière, vidéo, son…), + film adhésif pour les vitres;

- Raccordements au tout-à-l’égout pour les sanitaires, raccordement aux réseaux d’eaux usées (labo photo) et amélioration des évacuations des lavabos existants.


Juillet - Août, Laurent Toutet a travaillé sur la base des propositions de Julien et nous avons rencontré tous les corps de métiers qui interviendront (maçons, plombiers, électriciens, géomètres, équipementiers...).

Le dossier a été finalisé à la fin de l'été et transmi à JP Marcos et CH Perin sous forme de bon de commande. Nous n'avons à ce jour aucune copie du dossier qui semble s'être perdu dans les méandres de l'administration...

DEPUIS, nous attendons !!!!! .... nous avons chaque jour des échos différents des responsables...Ira, ira pas, ira, ira pas ... les budgets sont là puis ne le sont plus et réapparaissent...

Ce n'est pas grave, nous continuons notre chemin et de nouveaux résidents sont venus depuis gonfler les troupes de la Briqueterie.

Alors bienvenu à JC Chaussepied (mosaique) et aux Studios Autonohm Records (musiques)
Repost0
4 juin 2007 1 04 /06 /juin /2007 20:09

Le collectif s’est réunie le samedi 05 mai 2007 à la demande du président. La réunion est présidée par Mr Julien Pradat. Sont présentes 4 associations du collectif ( 4/3, Zébulon, tatas, pied de nez). Sont présents pour les adhérents individuels de l’association La Briqueterie Mathieu Krim, Sophie Douchain, Gavroche, Séverine Houpin, Manu Sosso, Julia Berrocal, Mickaël Troivaux, hugues Mini, et Olivier Comon, ce qui ne réunit pas le quorum requis par les statuts et ne permet pas les délibérations.

 

 

ORDRE DU JOUR

 

1. Compte rendu du RDV avec Fred Thorel du 20 avril

2. RDV avec Jean-Pierre Marcos et Christian Perrin le 14 Mai 2007

3. Présentation du dossier complet la briqueterie

4. Groupes de travail

5. Questions diverses

6. Emplois

   -     Aberrations et communication

-          location matériel briqueterie

-          nouvelles conventions

-          Plainte du voisinage

-          Sécurité porte d’entrée

-          Poubelles

-          Demande de résidence

-          Réorganisation des bureaux côté droit  

-

 

 

COMPTE RENDU DU RDV AVEC THOREL DU 20 AVRIL

Julien Pradat et Hugues Mini ont rencontré vendredi 20 avril M.Fredéric Thorel, maire adjoint chargé de la culture. Celui-ci a réaffirmé son "soutien au collectif la briqueterie qui dispose d'un potentiel artistique et culturel très important". M. Thorel a évoqué un financement à hauteur de 30 000€, votés prochainement au conseil d'administration d'Amiens Métropole du 31 mai pour ouvrir le foyer en réalisant les travaux de mise aux normes d'Établissement Recevant Du Public (normes incendie, accès aux Personnes À Mobilité Réduite,...).

L’article V de la convention d’occupation précaire avec à Amiens Métropole qui ne permet pas d'accueillir du public sera modifié rapidement.

La date de réalisation des travaux n'est pas fixée à ce jour. Par ailleurs, nous avons la confirmation de l'inscription au programme d'Amiens métropole pour 2008/2009 de la rénovation du bâtiment dit " de l'habillement" pour les 3 années à venir avec un budget de 3 millions d'euros :

·         Travaux urgents dans le foyer

·         Rénovation phase 1 : travaux dans les mezzanines et le grenier, idée de constructions modulaires

·         Rénovation phase 2 : réorganisation interne, agrandissement en sous-sol et l'extension - salle de spectacle

D'autre part il est question d'un budget de 10 % pour le fonctionnement annuel c'est-à-dire 300 000 €. Nous lui avons indiqué que nous souhaitons anticiper sur le fonctionnement du futur établissement, nous ne voulons pas attendre la livraison d'un bâtiment pour obtenir un financement pour le fonctionnement, mais que nous voulons arriver à ce fonctionnement d'ici à trois ans. Pour commencer à créer de nouveaux postes de salariés, nous devrions pouvoir créer d'autres emplois et consolider les deux existants. Frédéric Thorel pense que les postes financées par la région à hauteur de 75 % sont très intéressants qu'il faut les conserver, il nous a encouragé à conserver nos emplois. Il nous a affirmé qu'il est sensible aux difficultés financières actuelles, qu'il se charge de communiquer auprès des autres tutelles pour trouver des solutions de financement de fonctionnement. Il nous rappelle que la subvention de la DRAC peut servir en grande partie au fonctionnement. 

Explication de Julien sur la présence de Hugues à ce rendez-vous :

Sur le sujet de l’entretien avec Fred Thorel (la réhabilitation et l’accueil du public), un article est paru dans le courrier Picard. Deux représentants sont dans cet article mais un seul est nommé, Hugues Mini. Hugues endosse donc seul sur le papier la responsabilité des derniers choix de la briqueterie pour ce qui est de l’accueil du public et du passage de la commission de sécurité. Julien a trouvé juste qu’Hugues l’accompagne à ce rendez-vous. De plus il tient à montrer que le discours et les préoccupations sont les mêmes.

 

RDV AVEC JEAN-PIERRE MARCOS ET CHRISTIAN PERRIN LE 14 MAI 2007

 

Un constat : 300 000 € dans l’extension du bâtiment et le reste pour la rénovation.

Les besoins d’aujourd’hui ne sont plus les mêmes qu’il y a trois ans.

Il s’agit donc pour nous de faire voter le montant global et de réussir à modifier le scénario et le chiffrage interne. Ce rendez-vous est à préparer en bureau.

 

 

PRESENTATION DU DOSSIER COMPLET LA BRIQUETERIE

 

Ce dossier a été diffusé très largement auprès de nos différents partenaires. Il contient un livret d’exposition « mer noire », un document sur l’échange d’artistes entre la briqueterie et ?« à vue de nez », un DVD briqueterie et un dossier d’une centaine de pages. Une cinquantaine d’analyse et une cinquantaine d’annexe.

Ce dossier doit servir de support de réflexion aux groupes de travail en particulier pour le projet d’établissement et pour le projet artistique.

Un exemplaire sera donné à chaque association du collectif. Nous attendons les retours.

 

L’assemblée déroge à l’ordre du jour et va directement au point n°6

 

EMPLOIS

 

Suite à la réunion du 7 Avril 2007 des décisions ont été prises par collectif :

Maintien d’un emploi au SMIC, (vote des individus 13 pour 2 abstentions - vote des assos 7 pour 2 abstentions) avec la possibilité de faire évoluer le salaire en fonction des entrées d’argent et de trouver des financements pour un autre type de contrat sous réserve et plus tard.

Cette décision est prise avec une mention pour le bureau. Le bureau doit s’occuper du licenciement économique d’un des deux postes, redéfinir une fiche de poste en fonction des besoins, vérifier qu’un contrat peut être modifié sans licenciement et voir les salariés pour les informer.

La situation est complexe car la briqueterie a réellement besoin de ses deux postes.

Le collectif renvoie au bureau une incompréhension de la situation puisque les deux postes n’ont pas été supprimés.

Le bureau a réalisé un licenciement économique, (celui d’Elise) et n’a pour le moment pas touché au deuxième poste. En revanche la situation a tout de même avancé le bureau a rencontré les deux salariés. Il reste a travaillé sur la modification du poste restant, profil et salaire. C’est une réflexion en cours.

Le président conclue sur ce sujet : il souhaite prendre le risque de la réflexion.

Perspective : proposition de la région de prendre le réseau COFAC qui peut nous permettre d’avoir un financement pour ça. C’est en réflexion également.

 

 

GROUPES DE TRAVAIL

 

Rénovation : Julien Pradat

Projet artistique : Mickaël troivaux et Sylvain Barberot

Projet d’établissement : Proposition à Etienne

 

Pour le projet établissement il y a un travail à mener sur le statut  de la structure. Il serait intéressant pour cela de faire intervenir des interlocuteurs différents. Qu’est-ce qu’une SCIC, qu’une FEP, Qu’une EPCC…et notre système associatif actuel bien sûr !

 

 

QUESTIONS DIVERSES

 

- Le programme des aberrations est en retard. Une négociation de tarif est peut-être possible. Pour le reste,  Il est important étant donné les mesures prises et les réponses que nous obtenons de poursuivre la communication sur nos événements. (blog, mails, le programme).

 

- La location des costumes est possible pour 40 €. En revanche, les pendrions font partie des murs.

 

- Une convention de résidence reste à faire pour Sylvain Barberot.

 

- Une plainte a été déposée contre la briqueterie suite à l’atelier de travail ouvert du collectif le donjon. La communication doit être minimale et présentée comme un « workshop ».

 

- La porte d’entrée reste ouverte, une proposition de sonnette est faite.

 

- Sur la question de l’organisation de la sortie des poubelles il est rappelé à chacun de bien vouloir y penser de temps en temps. Nous ne sommes pas encore prêt pour un planning.

 

- B. Siegfrid demande une résidence dans le foyer de quatre mois. La contrepartie est de verser un loyer de 200€ / mois négociable en fonction des conditions d’accueil (travaux et expo).

 

- Une réorganisation des bureaux est prévue sur la travée de droite en entrant pour accueillir Jeanne de Zébulon, et Olivier Comon graphiste nouveau  résident

Repost0
20 avril 2007 5 20 /04 /avril /2007 12:59
lettre de F. THOREL du 5 avril 2007
 
Repost0
20 avril 2007 5 20 /04 /avril /2007 12:52
Repost0

btn accueil


Artistes

* Bonheur Sauvage (Jason Binet)

* Delphine Hermant

* Elise Brantrand

* Estelle Bilcocq Toune

* Flore Lemaître

* Gervais Demachy

* Isabela Romanic Kristensen

* Jean-Claude Chaussepied

* Julia Berrocal

* Julie Comon

* Lunatine

* Marta Tachedevin

* Marine Kloc

* MdC et de la pluie

* Mohamed Seddiki

* Mouhcine Mahbouli

* Nicolas Belvalette (Usé, Headwar)

* Philippe Chardon

* William Quenum


La Briqueterie

La Briqueterie, collectif d’artistes et d’associations, est une mutualisation de moyens, de compétences et d’envies dans des espaces de travail et de rencontre.

en savoir +

2, rue Lescouvé

80000 AMIENS

03 22 95 12 95

assobriket@gmail.com